Bosnie-Herzégovine : se faire soigner, mission impossible

| |

Ce n’est un secret pour personne : en Bosnie-Herzégovine, il faut des cadeaux et connaître du monde pour se faire correctement soigner. Et s’armer de patience face au carcan administratif. Reportage dans les méandres d’un système de santé complètement paralysé.

Par Mersiha Nezić « Si je n’avais pas donné de cash aux médecins et aux infirmières, ils n’auraient même pas jeté un regard à mon père quand il était hospitalisé », se désole Edina. Cette enseignante bosnienne d’une quarantaine d’années est catégorique : pour se faire soigner en Bosnie-Herzégovine, il faut distribuer des pots-de-vin, une pratique héritée de la période communiste. « À chaque fois que j’ai eu affaire à des médecins, j’ai dû leur offrir des cadeaux, leur amener du chocolat ou une bouteille d’alcool », confirme Emir, un retraité sarajévien attablé dans un café. Selon le classement établi par l’ONG Transparency International, la (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous