Bosnie-Herzégovine : « Vivre et mourir pour Srebrenica », un roman pour comprendre le 11 juillet 1995

| |

Lundi 15 juin a eu lieu à Sarajevo la promotion du roman de Mihrija Feković-Kulović Vivre et mourir pour Srebrenica (Živjeti i umirati za Srebrenicu). L’auteur, qui a longtemps vécu en Suisse, a recueilli pour ce roman historique les témoignages d’hommes, de femmes et d’enfants - vivants aujourd’hui comme demandeurs d’asile en Suisse - qui ont survécu au massacre de Srebrenica. Un livre essentiel pour le devoir de mémoire.

" /> Zejna, Ševala, Azra, Dika, Hanka, Tima, quelques uns des personnages de ce roman, arrivent à Potočari, camp des hollandais, accompagnés de leurs enfants et du reste de leurs familles. Ces femmes ne se connaissent pas. Mais elles vont vivre l’insupportable, chacune de leur côté. Dans ce camp, elles tentent de se fondre dans la masse de ces 25.000 femmes, hommes et enfants, car elles sentent bien qu’elles ne vont pas pouvoir obtenir la protection des soldats de l’ONU. Le jour suivant, le 12 juillet, l’horreur s’installe dans les champs aux alentours de Potočari. Le général Mladić et ses soldats prennent possession du camp hollandais et (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous