Le Courrier de la Bosnie-Herzégovine

Bosnie-Herzégovine : un nouveau gouvernement, pour quoi faire ?

| |

Depuis le mercredi 28 décembre, la Bosnie dispose d’un gouvernement central et ne battra pas le triste record de la Belgique. Une nouvelle annoncée par Sulejman Tihić, le chef du SDA, qui met un terme - provisoire - à la crise politique qui bloquait la Bosnie-Herzégovine depuis les législatives d’octobre 2010. Que cela va-t-il changer dans un pays totalement sclérosé par les Accords de Dayton ? Le reportage de notre correspondant.

Par Rodolofo Toè Si la Bosnie-Herzégovine n’aura finalement pas dépassé le record de la Belgique, avec « seulement » quinze mois sans gouvernement, l’impasse dans laquelle se trouvait le pays depuis les législatives de 2010 est considérée comme « la pire depuis la fin de la guerre ». Les six principaux partis de la scène politique bosnienne (la šestorka) ont finalement réussi à trouver un accord permettant la formation du nouvel exécutif. Retrouvez notre dossier : Crise politique en Bosnie-Herzégovine : enfin un gouvernement ! En réalité, cet accord ne recèle guère de surprises : la formation du nouveau Conseil des ministres s’est faite (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous