Bosnie-Herzégovine : lynchage médiatique après le suicide d’un adolescent

|

Un adolescent de Sarajevo, Mahir Rakovac, s’est suicidé après avoir été victime de harcèlement sexuel à l’école. Les médias se sont emparés de l’affaire et les noms des suspects, des enfants mineurs, ont été divulgués. Une campagne acharnée s’en est suivie.

Par Rodolfo Toè Un triste fait divers a remis sur le devant de la scène le thème délicat de la violence juvénile et des brimades dans les écoles, mais aussi celui du contrôle de l’espace public, des médias et de la protection de la vie privée des personnes victimes de violences, notamment quand il s’agit de mineurs. Le 14 décembre dernier, un adolescent de Sarajevo, Mahir Rakovac, s’est suicidé en sautant du huitième étage d’un immeuble dans le quartier de Dobrinja, dans la périphérie de la capitale bosnienne. Le jeune homme ne s’était pas rendu à l’école depuis quelques jours, ont rapporté les médias locaux, soulignant que les raisons de son geste (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous