Le Courrier de la Bosnie-Herzégovine

Bosnie-Herzégovine : qui a peur du recensement ?

| |

Le recensement de la population, le premier organisé en Bosnie-Herzégovine depuis... 1991, aura finalement lieu en octobre 2013, après moult reports. Dans un pays toujours divisé selon des lignes de fracture ethnique, les enjeux sont très politiques, et les plus inquiets sont peut-être les nationalistes bochniaques : en effet, beaucoup de citoyens pourraient refuser les appartenances ethniques au profit de l’affirmation d’une identité « bosno-herzégovinienne ».

Les autorités de Bosnie-Herzégovine ont confirmé le 23 janvier que le recensement, initialement prévu pour avril, était reporté au mois d’octobre, à cause des retards pris dans l’organisation, notamment dans les régions frontalières du pays. Retrouvez notre dossier : Recensements dans les Balkans : comptes, décomptes et polémiques Autre problème majeur, des irrégularités formelles sont apparues dans la formulation des questions, notamment celles qui concernent l’appartenance ethno-nationale (question 24), la religion (25) et la langue parlée (26). Dennis Gratz, secrétaire général de Naša Stranka, n’hésite pas à qualifier ces questions de « (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous