Bosnie-Herzégovine : comment les partis politiques ont la main sur les écoles

|

En Bosnie-Herzégovine, les partis politiques contrôlent tous les aspects de la vie en société, et les écoles n’échappent pas à la règle. À Tuzla, comme dans le reste du pays, il vaut mieux être membre du bon parti si on veut garder son travail, des dizaines de directeurs d’écoles s’en sont rendus compte à leurs dépends.

Par le Centre du Journalisme d’Investigation (CIN) Le directeur de l’école élémentaire Gornja Tuzla, à Tuzla, a été remplacé en mars dernier, à la moitié de son deuxième mandat. La décision a été prise par les membres temporaires du Conseil de l’école, nommé par le nouveau gouvernement du Canton de Tuzla. Ifat Mumić affirme qu’il ne comprend pas pourquoi il n’est plus directeur de l’école. Les parents d’élèves étaient pourtant très satisfaits du directeur, assure Safet Hajdarević, qui envoie ses fils à l’école Gornja Tuzla. Seulement voilà, au sein du Conseil, le représentant des parents d’élèves n’est pas un parent d’élèves, il est nommé directement (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous