Bosnie-Herzégovine : la longue descente aux enfers de l’Holiday Inn

| |

À Sarajevo, l’Holiday Inn est une icône en péril. Mis en faillite par la justice bosnienne en juin 2014, l’hôtel est pris dans un imbroglio juridique qui semble insolvable. Pour l’instant, la situation profite à l’homme d’affaires Alen Čengić qui a repris la gestion en totale illégalité. Sa première décision : licencier la moitié du personnel. La chronique d’une fin annoncée ?

Par Rodolfo Toè Pendant que le soleil se couche derrière les montes à ouest d’Ilidža, dans le hall désert de l’hôtel, les lumières restent éteintes. Les deux serveurs, deux quinquagénaires fatigués, racontent combien leur vie a changé ces derniers mois. « Au moins, notre situation personnelle s’est améliorée. Nous avons pu reprendre le travail et l’administration a recommencé à payer nos salaires », environ 400 euros. « Bien sûr, la situation n’est pas du tout transparente », admettent-ils. « Nous sommes aussi très tristes pour nos amis et collègues qui ont dû quitter leur boulot. » Jusqu’à l’été 2014, l’Holiday Inn employait plus de cent personnes. (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous