Le Courrier des Balkans

Bosnie-Herzégovine : l’interminable agonie des musées de Sarajevo

| |

Le Musée national de Bosnie-Herzégovine est fermé depuis le 4 octobre 2012, tout comme la Cinémathèque et cinq autres institutions culturelles majeures. En cause, leur caractère « national », justement, dans un pays divisé en deux entités. Depuis l’indépendance, aucune loi n’est jamais venue réguler leur statut. Faute de reconnaître l’existence d’un patrimoine culturel commun, la Bosnie-Herzégovine est en train de détruire sa mémoire.

Par Rodolfo Toè « Le Musée national de Sarajevo est le plus vieux et le plus important musée de toute la Bosnie-Herzégovine », rappelle Navigator, le petit livret touristique consacré à la capitale bosnienne, tout en précisant : « en ce moment, il n’est pas ouvert aux visiteurs ». Cela fait un an que le Musée national a fermé ses portes, à cause du manque de fonds publics et du vide législatif qui, de facto, empêche à sept institutions culturelles majeures de Sarajevo de disposer d’un financement public régulier. Le panneau proclamant « Zatvoreno - Closed » est toujours apposé sur l’entrée de l’édifice. Personne n’est passé par ici depuis le 4 (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous