Bosnie-Herzégovine : ces quatre députés « frondeurs » qui font trembler le SDA

| |

Un (petit) vent de révolte souffle au sein du SDA. Quatre députés s’opposent à la dérive autocratique du grand parti bosniaque, mais son président, Bakir Izetbegović, exclut toute remise en cause et ferme la porte à tout débat. La « fronde » pourrait-elle s’étendre ?

Par Marija Arnautović Cela fait déjà 18 mois, depuis le congrès de mai 2015, que la guerre fait rage au sein du Parti de l’action démocratique (SDA), la principale formation politique bosniaque. En décembre, quatre députés se sont mis en congé du groupe parlementaire du parti : Senad Šepić, Salko Sokolović, Šemsudin Mehmedović et Sadik Ahmetović réclament une démocratisation interne du SDA. Toutes leurs tentatives de discussion avec la direction du mouvement ont échoué, expliquent-ils. La démocratisation d’un grand parti comme le SDA est un enjeu délicat. Rubina Čengić, journaliste du magazine Start, qui suit la vie parlementaire bosnienne (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous