Le Courrier de la Bosnie-Herzégovine

Bosnie : Dodik veut un référendum, la communauté internationale ne réagit pas

| |

Mercredi, le gouvernement de Republika Srpska a décidé de convoquer un référendum « sur les conséquences de l’installation d’un appareil judiciaire anticonstitutionnel et anti-Dayton au niveau de l’Etat central ainsi que sur l’(in)action du Procureur et du Tribunal de Bosnie-Herzégovine dans les affaires de crimes de guerre ». Cette initiative est perçue comme un pas de plus vers la sécession de la Bosnie-Herzégovine, mais les réactions internationales restent faibles.

Par Eléonore Loué-Feichter Jusufović Hasard ou coïncidence, alors même que l’Assemblée de Republika Srpska décidait de la survie des plus hautes institutions judiciaires en Bosnie-Herzégovine, le journal Nezavisne novine de Banja Luka a commencé à publier une liste de numéros de téléphone mis sur écoute par l’Agence d’investigation et de protection et l’Agence de renseignements et de sécurité - des organismes dépendant de l’État central. La rédaction de ce journal a affirmé que ces articles n’avaient rien à voir avec l’ordre du jour du Parlement de la RS, et qu’elle tenait simplement à informer le public sur l’espionnage illégal de plus de 5.000 (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous