Belgrade Waterfront : Savamala, « et les lilas sont morts »

| |

On ne reconnaît plus les murs ni les rues du quartier de Savamala, lieu de rendez-vous culturel branché de la capitale serbe : ils ont été rasés. Place à Belgrade Waterfront, le vaste projet urbain du Premier ministre. Les cafés ont déménagé en ville, dans une brasserie vouée à la démolition : la vie culturelle a repris, le travail au noir aussi...

Par Ivan Velisavljević Les « fantômes » de Savamala : depuis bientôt un mois, les gros titres hantent les médias en Serbie. Dans la nuit du 29 au 30 avril, après une soirée électorale entachée de fraudes, une trentaine d’individus encagoulés et armés de battes de base-ball surgissent dans le quartier de Savamala, rendez-vous de la nouvelle « bohème » de Belgrade, équipés de trois pelleteuses. Ils terrorisent, pourchassent et ligotent les passants, détruisent les habitations. Depuis, tous les acteurs impliqués — le maire, la municipalité, la police, le bureau du procureur, les partis au pouvoir, mais aussi les défenseurs des droits civils, les (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous