Žurnal.ba

Balkans : pourquoi les inondations ne sont pas une « catastrophe naturelle »

|

Kant et Leibniz aident le philosophe Srećko Horvat à prouver que les inondations ne sont pas une catastrophe naturelle : les digues et les barrages cèdent quand l’État cesse d’investir, quand les biens publics sont accaparés par des malfrats au nom de la « transition » économique et quand l’on s’en remet à la « main invisible » du marché pour faire cesser la pluie. Analyse.

Par Srećko Horvat À la mémoire de feu Ljudevit Lujo Tropan. En août 2005, quand l’ouragan Catherine a frappé la côte méridionale des USA inondant 80% de La Nouvelle-Orléans, le géographe écossais Neil Smith a écrit un texte qui pouvait paraître hérétique : il affirmait que ce n’était pas la catastrophe naturelle, mais la politique raciale et ultra-libérale de l’administration Bush qui avait rendu la population la plus démunie de La Nouvelle-Orléans si vulnérable à la catastrophe. Retrouvez notre dossier : Inondations : la Bosnie-Herzégovine, la Croatie et la Serbie sous les eaux Suite aux ravages causés par le tremblement de terre à Haïti en (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous