Osservatorio Balcani e Caucaso

Albanie : une année électorale sous le signe du nationalisme

| |

Pour la première fois depuis longtemps, le paysage politique albanais présente davantage de diversité que l’habituel tête-à-tête entre démocrates et socialistes. De petites formations politiques ont vu le jour et seront probablement cruciales dans la formation du prochain gouvernement, tandis que l’absence de perspectives claires pour l’intégration européenne nourrit les discours nationalistes favorables à la « Grande Albanie ».

Par Marjola Rukaj Les Albanais iront aux urnes le 23 juin prochain. La campagne électorale semble avoir commencé depuis novembre déjà, à l’occasion du centenaire de l’indépendance albanaise. Ce fut l’apogée des festivités en grande pompe, des promesses grandiloquentes et des habituels conflits entre les partis politiques. Le 23 juin prochain, les Albanais voteront pour leurs partis politiques, sous fond d’une série d’échecs, dont le plus discuté fut l’énième refus du statut de pays candidat à l’Union Européenne. Par conséquent la campagne électorale s’annonce moins tournée vers l’UE et davantage focalisée sur l’albanocentrisme. Persistera tout de même (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous