1995-2009 : les mines tuent toujours en Bosnie-Herzégovine

| |

Presque 15 ans après la fin de la guerre en Bosnie-Herzégovine, 3% du territoire du pays reste encore affecté par le danger des mines. Le nombre de victimes a considérablement diminué depuis 1996. L’objectif de supprimer toutes les mines d’ici 2009 ne sera pas tenu, mais l’action anti-mines doit inclure une stratégie de développement, afin de réduire l’impact des mines sur les populations. Entretien avec Michael Carrier, Directeur adjoint pour le programme Régional de Handicap International en Europe du Sud Est.

Propos recueillis par Paul-Antoine Nicolaudie Le Courrier des Balkans (CdB) : Presque 15 ans après la fin des conflits en Bosnie-Herzégovine, qu’en est-il de la situation des mines ? Michael Carrier (M.C.) : Pour commencer, il faut souligner l’importance des mines en Bosnie-Herzégovine. Ce pays est le plus touché par ce problème en Europe, et reste parmi les plus affectés au monde. Au premier abord, la distribution des mines sur le territoire de Bosnie-Herzégovine est très surprenante car la majorité des communes sont concernées. Ceci s’explique par le fait que le conflit s’est déroulé sur l’ensemble du sol bosnien. De ce fait, les (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous