Albanie : la politique, les médias, le crime organisé et la corruption

| |

Depuis le début du mois de mars, « l’affaire Doshi » secoue la classe politique. Riche contributeur au budget de son propre parti, le député socialiste Tom Doshi prétend avoir fait l’objet d’une tentative de meurtre. Derrière cette affaire se cache non seulement l’ombre d’Ilir Meta, le très controversé président du Parlement, mais aussi toute une culture politique, mêlant business, rancœurs personnelles et calomnies.

Par Nicola Pedrazzi " /> Tom Doshi est député au Parlement albanais depuis 2005. Diplômé en 1966, il est aussi chef d’entreprise. Après avoir effectué un mandat sous la majorité démocrate, il est réélu en 2009 sous la bannière socialiste, dans la circonscription de Shkodra, sa ville natale. Peu présent sur la scène nationale et parlementaire, Tom Doshi n’aurait jamais fait les grands titres des médias si son nom n’était apparu à deux reprises dans deux circonstances fort déplaisantes : après le 21 janvier 2011, lorsque le Parquet général lui attribua le rôle d’organisation des manifestations anti-gouvernementales et en septembre de la même année (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous