Turquie : Recep Tayyip Erdoğan accuse les Pays-Bas du massacre de Srebrenica

|

Jusqu’où ira le président turc dans son bras de fer diplomatique avec les Pays-Bas ? Mardi, Recep Tayyip Erdoğan a laissé entendre que les casques bleus néerlandais étaient responsables du massacre de Srebrenica.

Par la rédaction Le bras de fer diplomatique entre la Turquie et les Pays-Bas ne retombe pas. Mardi, Recep Tayyip Erdoğan en a même rajouté une couche, accusant les casques bleus néerlandais du massacre de Srebrenica. Plus tôt, il avait déjà accusé Amsterdam de méthodes nazies, comme il l’avait aussi fait vis-à-vis de l’Allemagne. Depuis que les Pays-Bas ont interdit à deux ministres turcs de tenir meeting sur le sol dans le cadre de la campagne tendue pour le référendum sur la réforme pour renforcer les pouvoirs du président, les tensions sont très vives entre Ankara et Amsterdam. « Nous savons que les Néerlandais ont fait pendant le (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous