Serbie : le pouvoir veut mettre la culture d’avant-garde au placard

| |

La jeunesse belgradoise est sur les dents. Fin février, le ministère de l’Éducation a annoncé la fermeture Maison de la Culture de la cité universitaire. Justification avancée : la « rationalisation ». Voilà qui risque de signer l’arrêt de mort d’une institution symbole de la promotion de la création d’avant-garde depuis son inauguration en 1974.

Le ministère de l’Éducation a décidé de fermer la Maison de la Culture de la cité universitaire de Belgrade Studentski grad (Dom Kulture Studentski Grad, DKSG). Le 26 février, on pouvait lire sur les réseaux sociaux un courrier envoyé par le ministre de l’Éducation, Mladen Šarčević, exigeant la fusion de la Maison de la Culture avec le Centre culturel étudiant de Belgrade (SKC). Si cette décision est actée, cela signerait l’arrêt de mort de la DSKG, car en s’alliant au Centre culturel étudiant, elle perdrait son indépendance, son autonomie et donc la possibilité de développer ses propres projets. Le rapprochement des deux institutions ayant des activités (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous