Présidentielle en Serbie : même plus besoin des observateurs de l’OSCE

| |

La mission de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) en Serbie n’enverra pas d’observateurs pour la présidentielle du 2 avril. Les partis d’opposition s’inquiètent même si la supervision internationale n’a pas empêché les derniers scrutins d’être entachés de nombreuses irrégularités.

L’OSCE a annoncé qu’une mission d’évaluation avait été envoyée en Serbie et qu’elle allait suivre certains aspects du processus électoral, du cadre juridique et de la couverture médiatique. « Mais il n’y aura pas d’observation exhaustive sur le terrain, notamment pas dans les bureaux de vote », a reconnu son porte-parole en Serbie. « Dans une situation normale », a-t-il ajouté, « l’OSCE aurait recommandé l’envoi d’une mission d’observation composée d’observateurs à court et à long terme, mais pour ces élections, le laps de temps entre l’annonce de leur organisation et le jour du vote était trop court pour préparer une mission de grande ampleur. » « Je ne (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous