Roumanie : la justice retire au Président Iohannis sa rente immobilière

| |

Durant plus de quinze ans, le Président Klaus Iohannis, grand paladin de la lutte anti-corruption, a vécu des loyers d’une maison qui ne lui appartenait pas, située en plein centre de la ville de Sibiu, commune dont il était alors le premier édile... Intérêts privés vs. intérêt public, la justice a tranché.

Par L.-M. Ilie et Fl. Cass. Le Président Klaus Iohannis a la réputation d’un homme d’État intègre. Il s’est même dressé, durant la crise des ordonnances, comme le chantre de la lutte anti-corruption et de la défense de l’intérêt public face au Parti social-démocrate (PSD). Pourtant, quand il s’est agi de choisir entre ses intérêts privés et l’intérêt de la commune dont il était le maire, Sibiu, il a préféré défendre ses cacahouètes. La justice roumaine a rendu son verdict dans l’affaire de biens mal-acquis que la famille Iohannis traînait depuis quinze ans : celle-ci concerne une maison située dans le centre de Sibiu que la famille du Président louait (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous