Croatie : voix critique de l’Église catholique, Don Ivan Grubišić s’est éteint

| |

Il voulait que « la Croatie connaisse enfin sa Révolution française », avec la séparation de l’Église et de l’État. Don Ivan Grubišić, prêtre catholique condamné par sa hiérarchie, ancien député indépendant au Parlement, est mort dimanche matin, à l’âge de 81 ans.

Par Giovanni Vale Un homme de prière avant d’être un homme politique. Don Ivan Grubišić aimait à se définir ainsi. Ce prêtre originaire de la petite ville de Dicmo, en Dalmatie, était devenu célèbre pour ses démêlés avec la hiérarchie de l’Église catholique qu’il jugeait « en retard de 200 ans ». Il s’est éteint dimanche dans une maison de retraite pour prêtres de Split, à l’âge de 81 ans. Né en 1936, diplômé de la faculté de Théologie de Zagreb puis de la faculté de Philosophie, Don Ivan Grubišić a été un curé hors norme. Fermement attaché à la séparation entre l’Église et l’État, réclamant une réduction drastique de l’influence politique de l’Église (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous