Réfugiés et migrants : de plus en plus de passages par la Bosnie-Herzégovine

| |

Les frontières de la Hongrie et de la Croatie étant fermées, la Bosnie-Herzégovine pourrait s’imposer comme une route alternative pour tenter de rejoindre l’Union européenne. La police des frontières note déjà une augmentation des tentatives de passage, et s’attend à un fort afflux avec l’arrivée du printemps.

Alors que les migrants et les réfugiés connaissent des situations dramatiques en Macédoine et en Serbie, ils tentent de trouver des routes alternatives. Ainsi, comme l’explique la Police aux frontières, le territoire de la Bosnie-Herzégovine est devenu une nouvelle zone de transit vers les pays de l’Union européenne. Rien qu’en janvier 2017, cinq ressortissants syriens, deux Afghans et deux Irakiens ont été surpris alors qu’ils tentaient de franchir illégalement la frontière. En février, ce sont treize Pakistanais, cinq Afghans, trois Syriens, deux Algériens, un Irakien, un Iranien et un Palestinien qui ont été interceptés, lors de deux opérations (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous