Guerre en Syrie : comment la Croatie bazarde ses vieux stocks d’armes

| |

C’est une aubaine pour l’économie croate. Malgré ses démentis officiels, Zagreb se débarrasse de ses vieux stocks d’armes en les revendant aux différentes factions belligérantes de Syrie, via l’Arabie saoudite ou la Jordanie. Au plus grand mépris de l’embargo international.

Par Lawrence Marzouk, Ivan Angelovski et Jelena Svircic La Croatie vend massivement des armes et des munitions à l’Arabie saoudite, faisant semblant d’ignorer qu’elles finissent sur les champs de bataille syriens, en violation de l’embargo international. Pour les trois premiers trimestres de l’année 2016, ces ventes s’élevaient à 5,8 millions de dollars, un chiffre qui représente déjà le double des ventes réalisées au cours des quatre années précédentes. Igor Tabak, expert croate des questions de défense, affirme que son pays ne fabrique plus d’armes ni de munitions. « Ces exportations concernent très certainement des stocks anciens, (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous