Albanie : l’opposition continue le combat contre Edi Rama sous un chapiteau

| |

Après le succès de sa grande manifestation du 18 février, le Parti démocratique fait tout pour maintenir la pression sur le gouvernement social-démocrate. Dans le chapiteau monté à la hâte devant les fenêtres d’Edi Rama, une agora « populaire » d’opposants se rassemble pour dénoncer les dérives de l’Albanie et préparer le terrain en vue des législatives de juin. Reportage.

Par Louis Seiller Galvanisés par leur démonstration de force de samedi 18 février, les opposants au gouvernement d’Edi Rama entendent maintenant maintenir la pression en vue des élections législatives de juin prochain. Installé sur le boulevard des martyrs de la nation, l’artère principale de Tirana, le chapiteau monté dès la fin de la manifestation est devenu un lieu de débats où sont invités à se rencontrer tous les mécontents de la sociale-démocratie au pouvoir depuis 2013. Du matin au soir, ils sont plusieurs centaines à prendre le micro afin d’exprimer leur colère et leurs espoirs, juste sous les fenêtres d’Edi Rama. Les organisateurs (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous