Osservatorio Balcani e Caucaso

1er juillet 2013 : une Croatie faible, mais dans l’UE

| |

Le 1er juillet, c’est une Croatie heureuse, mais mise à genoux par la crise mondiale, qui fait son entrée dans l’Union européenne. Récession, chômage en forte hausse, dette publique qui explose : tous les indicateurs économiques sont au rouge. L’intégration dans une UE affaiblie pourra-t-elle aider Zagreb à sortir de l’ornière ?

Par Matteo Tacconi Elle n’est pas vraiment en grande forme la Croatie. Le premier juillet, elle deviendra membre de l’Union Européenne sans doute au pire moment de sa situation économique, qui n’a fait que s’aggraver depuis le début de la crise mondiale. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : depuis 2008, l’activité économique a chuté de 12%. Retrouvez notre dossier : Le 1er juillet, la Croatie devient le 28e membre de l’Union européenne Selon les prévisions de la Commission européenne, la Croatie sera encore en récession en 2013 avant que son PIB ne connaisse une petite remontée en 2014. D’autres valeurs macroéconomiques laissent perplexe. La (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous